Le jardin communautaire du Poteau rose


Les cultures sur buttes
3 mars 2007, 6:51
Filed under: Jardinage

Les buttes sont des sortes de tas de compost cultivés : la chaleur et les substances nutritives qu’elles produisent sont utilisées pour les cultures. Les buttes ont une température au sol supérieure de 5° à 8° C et offrent donc un temps de végétation plus grand. L’inclinaison des surfaces cultivées améliore l’incidence de la lumière et on peut donc serrer davantage les rangées. Elles sont mieux aérées et c’est un avantage pour les régions pluvieuses (en revanche, en période de sécheresse, cela demande plus d’arrosages.

Une butte doit avoir 1,80m de largeur, la longueur est au choix (mais supérieure à 4m) : une butte trop petite ne permet pas que s’accomplisse correctement le travail de compostage des substances organiques. Une orientation N-S permet aux deux côté d’être également ensoleillés. Elle s’installe en automne, afin qu’elle travaille pendant hiver.

Installation d’une butte :
– on délimite le pourtour de la butte et on creuse à l’intérieur de ces limites une cavité de 25cm de profondeur. On met la terre décaissée de côté ;
– si on doit se prémunir des taupes, on pose dans le fond un grillage zingué ou plastifié dont les mailles font 1,5 x 1,5 ;
– on construit au milieu le cœur : 40 à 50 cm de hauteur et 60 cm de largeur, le cœur s’arrête à 70 cm des limites extérieures ; les matériaux en sont des branches minces d’arbres et d’arbustes , coupées à 20 ou 30 cm de longueur (matériaux sains, sans parasites) ;
– sur ce cœur en bois qui sert à l’aération, on dépose les mottes de gazon, herbe vers le bas, enlevées précédemment ou rapportées. Si on n’en a pas, on peut utiliser des feuilles mortes, de la paille ou des déchets de jardin sur 5 cm d’épaisseur ;
– on recouvre cela de 10 cm de terre ;
– au-dessus, vient une couche bien dense de 20 à 25 cm de feuillage mouillé (tilleul, bouleau, châtaignier, frêne … sans maladies et si possible sans pollution). Bien presser ;
– ensuite, une couche de 15 cm de compost grossier à moitié décomposé ;
– une couche de 15 cm de terre de jardin mélangée à du compost fin tamisé (50/50). Bien tasser.

La couche de feuillage se décompose complètement au bout de 3 ans, la couche de bois au bout de 5 à 6 ans. Après ce temps, la butte est devenue une couche d’humus de 35 cm de haut environ et est encore très fertile. Au bout de 6 ans, il est temps de construire une autre butte à un autre endroit.

Chaque année, il faut adapter la culture des plantes à l’âge de la butte.

Bibliographie :

Cultures associées, Magda HAASE, Ulmer (1991)

Sur le web :

La culture sur buttes (fiche technique)

Un article intéressant et plus complet sur le site Le sens de l’humus, association qui s’est lancée dans la création d’un jardin expérimental et éducatif, d’inspiration permaculturale, où sont évaluées les différentes méthodes de jardinage biologique existantes et les techniques d’amélioration du sol à partir de divers amendements.

Les buttes peuvent prendre des formes diverses et variées et ne pas se limiter au rectangle : voir des photos ici.

Les anglais ont adapté ce système à la culture des herbes aromatiques, sensibles en général à l’humidité excessive  du so. Voir la fiche technique de la spirale à herbes aromatiques. La structure accumule la chaleur et tempère les variations de température. La pente crée un microclimat plus chaud que les alentours. La butte surélevée est bien drainée, même en terrain et climat humides.


Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :